C’est quoi la gymnastique artistique féminine ?

 La gymnastique est un sport complet. Elle développe la musculature, la coordination, la maitrise de soi, la concentration et encore bien plus.

On trouve différentes définitions :
- activité sportive que l’on pratique en faisant des exercices visant à muscler le corps
- La gymnastique est un ensemble de disciplines sportives ayant pour but de fortifier et d’assouplir le corps
- La gymnastique artistique est une discipline sportive consistant à enchaîner des mouvements acrobatiques sur des agrès.

La Gymnastique Artistique féminine est composée de 4 disciplines organisées chacune autour de l’un des 4 agrès de gym : La table de saut, les barres asymétriques, la poutre et le sol.


La Gymnastique Artistique Féminine = GAF

Sport plutôt individuel, la Gymnastique Artistique féminine se pratique aussi en équipe lors de compétitions régionales ou nationales. Les gymnastes doivent donc être individuelle, mais avec l’esprit d’équipe.

L’avantage de ce sport est le développement assez complet, autant au niveau physique que mental.

Contrairement à d’autres sports qui ne font travailler que certaines parties du corps, la gym met en action tout le corps. C’est pour cela que petit à petit, la gym développe toutes les parties du corps : abdominaux, jambes, fessiers, épaules, bras, dos, etc.

Le développement des muscles est nécessaire pour tout le monde, car la musculature permet également de protéger le corps.

Côté mental et psychologie, les gyms doivent développer des qualités de courage, de motivation personnelle, de volonté, de persévérance, etc.

Il faut avouer que la gymnastique demande beaucoup aux filles, mais elles en ressortent que grandies.

Et en plus des qualités musculaires et mentales, rajoutons à tout cela la coordination, la souplesse et le peps !

La gymnastique féminine peut se pratiquer à tout âge, bien qu’en moyenne, les gymnastes ont entre 6 et 20 ans.

Les compétitions sont accessibles à partir de 6 ans.


Un peu d’histoire sur la Gymnastique Artistique
(Source : Wikipedia)

La gymnastique artistique plonge ses racines dans les concours athlétiques de l’Antiquité, remis au goût du jour par les humanistes de la Renaissance. Sous l’impulsion des Allemands, Danois et Suédois, principalement, la gymnastique artistique met en place ses agrès dès le XVIIIe siècle. Ces pratiques sont réservées aux hommes jusqu’à la fin du XIXe siècle : dès 1860 en Suisse, en 1894 en Allemagne et en 1910 en France. On assiste alors à la formation de clubs féminins qui jettent les bases de la version féminine de la gymnastique artistique.

Fondation du Bureau des fédérations européennes de gymnastique le 23 juillet 1881 sous l’impulsion des Français, des Belges et des Néerlandais, les trois membres fondateurs. Ce bureau se transforme en Fédération internationale de gymnastique en 1922. Cet organisme fédère, dès l’origine, toutes les formes de gymnastique, de la préparation militaire à la gymnastique artistique. La gymnastique dite artistique est présente au programme olympique dès 1896. Les premières épreuves olympiques féminines se tiennent en 1928 à Amsterdam.

En 1936, les barres parallèles sont définitivement remplacées par les barres asymétriques dans le programme féminin. La largeur de la poutre est fixée à 10 cm à l’occasion des Jeux Olympiques de Londres en 1948. La musique accompagne les démonstrations au sol depuis 1958. C’est d’abord un pianiste qui assure l’ambiance musicale, puis on a recours à des bandes pré-enregistrées de versions orchestrées.

Both comments and pings are currently closed.

Pas de commentaire possible.